3 clés pour rester zen au volant

 

Qui n’a jamais râlé au volant suite à une queue de poisson ou face à un automobiliste audacieux qui manque de nous envoyer dans le fossé ? Détendez-vous, je vous propose trois clés pour tenter de rester zen au volant.

Pas toujours facile de garder la tête froide lorsque celui qui vient de nous dépasser semble prendre la route pour un jeu vidéo ou pour une piste de ski où il slalome allègrement et dangereusement … Comme cela fait parfois du bien de se laisser aller à quelques injures et/ou coups de klaxon lorsque ce même automobiliste nous grille la priorité ! Quand cela m’arrive, je ne suis pas très fière de moi et regrette souvent de m’être emportée. Finalement, quelle perte d’énergie !

Voici trois clés qui m’aident à réagir différemment lorsque je suis au volant.

  • Prendre de la distance par rapport à la situation et changer d’angle de vue. Au volant, comme dans toute autre situation, nous réagissons en fonction de ce que nous percevons du monde, de l’interprétation que nous en faisons. Lorsque j’imagine que l’autre est un crétin qui a eu son permis de conduire dans une pochette surprise, qu’il a oublié son cerveau avant de partir de chez lui et que la politesse lui fait visiblement défaut, il me reste peu de chances de rester calme face à un énergumène pareil ! Si, à l’inverse j’imagine que c’est un père de famille qui vient de recevoir un coup de fil de la directrice de l’école lui signifiant que son fils est à l’hôpital dans un état critique et qu’il agit dans l’urgence et la peur, je suis dans une meilleure disposition pour garder mon calme et relativiser la situation.
  • La vie est ce vous avez de plus précieux, préservez-la ! Un jour, alors que je devais avoir une douzaine d’années, une voiture nous fait une superbe queue de poisson et je demande alors à mon père pourquoi il ne klaxonne pas et reste impassible. Il me raconte alors qu’il y a plusieurs années, un de ses cousins éloignés a été poignardé par un automobiliste furieux alors qu’il avait réagi et s’était mis en colère. Pour lui, cela ne servait absolument à rien de s’énerver et d’être démonstratif, cela pouvant même exceptionnellement présenter des risques et parfois provoquer un accident. Je suis d’accord avec lui ; le peu de défoulement qu’apportent les coups de klaxon n’est rien comparé au risque pris pour soi et pour ses proches.                                                                      
  • Avoir la réaction inverse à celle qui est prévisible ! Je m’explique : lorsqu’un automobiliste un peu excité me colle d’un peu trop près parce que je ne vais pas assez vite à son goût et finit par me doubler à grands coups de klaxon, d’injures et de gestes oh combien délicats, je tourne la tête de son côté et lui fait mon plus beau sourire. C’est redoutable et plutôt décontenançant : quelle joie de lire la surprise sur son visage alors qu’il s’attendait à me voir réagir comme lui avec colère et agacement.

Imaginez le scénario suivant : vous vous rendez à un entretien d’embauche extrêmement important, vous êtes stressé(e) et tout à coup une voiture vous double et se rabat juste devant vous, vous obligeant à freiner et manquant de vous envoyer sur le bas côté ! Excédé(e), vous accélérez pour le doubler sans omettre de lui montrer votre profond mécontentement au moment où vous arrivez à sa hauteur … Vous arrivez enfin à votre fameux rendez-vous, contrarié(e) et déconcentré(e) ; vous rentrez dans le bureau du DRH et découvrez avec stupeur que c’est lui ! cet automobiliste va décider de votre avenir et juger si vous êtes la personne qui convient pour ce poste … La vie nous réserve parfois des surprises, n’est-ce pas ?

Vous avez sans aucun doute de nombreuses ressources en vous pour rester zen au volant et je suis très heureuse à l’idée que vous veniez les partager avec moi, avec nous !

Votre défi : la prochaine fois que la moutarde vous monte au nez en voiture, venez- nous raconter dans les commentaires ce qui vous a aidé à garder votre zen attitude.

9 réflexions au sujet de « 3 clés pour rester zen au volant »

  1. Je suis très énervée quand je suis au volant car la route est étroite et c’est une voie à double sens donc pas évident de doubler sans risque ! Donc je disais que je suis très énervée et pour me détendre car les gens roulent très très doucement, je mets de l’huile essentielle de lavande sur plusieurs cotons que je disperse dans ma voiture et je ne regarde plus le compteur, comme ça je ne sais pas à combien de roule mais je suis sûr que je ne dépasse pas les 70 km/h au lieu de 90 km/h autorisés !! 😉

    • Merci Sandrine pour ton retour ; l’huile essentielle de lavande est vraiment une huile essentielle extraordinaire et bien utile dans bien des cas. Elle a effectivement un fort pouvoir déstressant. La zen attitude sur la route … un beau challenge en perspective !

  2. Bonjour Pascale,

    Il vaut mieux ne pas être énervé au volant, cela entraîne le stress et l’on n’est plus maître de soi. Moi, ce que je préconise, c’est d’avoir des pensées positives et faire abstraction de tout ce qui peut perturber sur la route.

    A bientôt,

  3. Super, c’est une bonne idée ton challenge.

    Pour commencer ma journée, quand je me lève le matin, je prends conscience du bonheur que j’ai d’être en bonne santé. Cela me rend heureux et me permet tout au long de la journée, de relativiser tout le reste.

    A bientôt

  4. Merci pour vos précieux conseils. J’ai eu mon permis il y a 5 ans maintenant et je me suis très assagi au volant. Je ne colle plus les gens et j’ai appris à anticiper certains conducteurs et certaines circonstances (personnes roulant lentement, radars,…). Je relativise énormément mais malheureusement dès que l’on me fait une crasse, par exemple sur l’autoroute quand je me mets sur la voie de gauche pour laisser ceux qui sortent d’une aire de repos et qui se retrouvent face à un camion sur la voie de droite et me force le passage pour passer devant moi, c’est très énervant car je fais tout pour éviter ça en prenant l’initiative de me mettre à gauche pour qu’ils s’insèrent, avec mon clignotant. Je ne peux pas faire mieux. Mais ça ne plait pas à tout le monde. Et si je me mettais à leur niveau, ce serait l’accident. Heureusement que je lève le pied à ce moment là. Enfin bref, ça m’énerve au fond de moi mais j’essaie de RELATIVISER et encore plus avec cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *