Comment rester zen face au cancer

Aujourd’hui,  je vous propose de faire la connaissance de Daniel, du blog La vie en Je. Daniel a été atteint d’un cancer, une maladie qui lui a déjà fait perdre sa première femme, son père et ses grands-parents. Découvrez son article invité …

Le cancer fait peur.

Et quand vous avez vu des proches partir à cause de la maladie, cela peut faire doublement peur !

Alors, quand on m’a annoncé que je souffrais d’un myélome, qui est un cancer de la moelle osseuse, j’aurais dû être mort de trouille.

Comment rester zen face au cancer ?

Je mentirais si je disais que je suis resté zen. Mais je mentirais aussi si je disais que j’ai eu peur.

En fait, cela va paraître surprenant, mais ma première réaction a été de la colère contre moi-même !

Oui, je m’en voulais, parce que je savais au fond de moi que je m’étais créé cette maladie.

Dès la première seconde, j’ai sondé mes sentiments, et je me suis demandé lequel avait pu me rendre tellement malade.

Une minute plus tard, je commençais à me poser des questions :

Comment éviter que l’issue ne me soit aussi fatale ? Qu’est-ce que je dois changer dans ma vie, ma façon de vivre, ma façon d’être, pour guérir ?

Je dis dans cet article que, pour guérir, il faut d’abord se poser les bonnes questions. Ensuite, vient la phase très longue qui est : trouver les bonnes réponses. Et tout cela finit avec la phase : prendre les bonnes décisions.

Le médecin me parlait chimio, autogreffe, et moi, je l’écoutais à peine, je pensais en mon for intérieur : « tu vas reprendre ta vie en main ! ».

Car si les médecins se concentrent uniquement sur la partie physiologique de la maladie, en essayant de réduire à néant les cellules récalcitrantes, pour ma part, je sais depuis longtemps que la santé repose sur un équilibre de nombreux facteurs :

  • Physiologique, c’est sûr, il faut faire quelque chose avec ces cellules qui se la jouent autonomes. Mais les détruire n’est pas la solution. Je préfère nettement leur parler, les remercier pour leur message, et leur demander de se remettre dans le droit chemin. Voir ici.
  • Physique : une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et qui donne de l’énergie, de l’exercice.
  • Psychologique : qu’est-ce qu’il y a dans mon inconscient qui pose problème pour que j’en tombe malade ? C’était la question qui tue. Ou qui guérit plutôt ! L’autre question, était : qu’est-ce que ce cancer a à me dire ? Ce qui ne s’exprime pas s’imprime, nous dit Christian Flèche, le créateur du décodage biologique en France.
  • Energétique : la maladie vient d’un déséquilibre énergétique, toutes les personnes qui travaillent avec ces champs invisibles vous le diront. Il fallait très vite que je reprenne en mains mon énergie en me reconnectant avec la nature, l’art, la joie, le bonheur.
  • Spirituel : j’avais perdu le contact avec Dieu. Quand on manque de nourritures spirituelles, notre organisme manque de tout. Dieu nous envoie l’amour qui nous fait défaut, Dieu pardonne tout, même à ceux qui se rendent bêtement malades.

J’avais devant moi, un vaste programme qui m’attendait. Mais tout ce que devais faire s’apparentait plus à du plaisir qu’à une corvée.

Certes, il y avait la chimio que je n’ai pas dédaigné, mais pour le reste, je devais partir à la reconquête de moi-même, me comprendre, retrouver le sens de ma vie. Que du bonheur !

 

Alors comment rester zen face au cancer ? En le considérant comme une magnifique chance d’évoluer, de se transformer !

Quand j’ai fait tout cela, je me suis redécouvert, je suis né une deuxième fois. J’ai compris qui je ne voulais plus être, et qui j’étais appelé à devenir. J’ai trouvé ma légende personnelle, pour reprendre le terme de Paulo Coelho, j’ai compris quelle était ma mission sur terre.

Alors, j’ai écrit  « Merci, mon cancer ! ». Il fallait que je le remercie, il m’avait tant apporté !

Vous voulez en savoir plus ?

Découvrez-le dans ma vidéo :

cliquez ici pour voir la vidéo

Vous comprendrez mieux comment ne pas « tomber malade » d’un cancer, et comment le soigner…

Et vous pourrez bénéficier d’un super cadeau : les 25 premières pages de mon livre !

Je remercie Pascale pour m’avoir ouvert les portes de son blog.

Au plaisir de vous lire ici ou sur mon blog

Daniel

12 réflexions au sujet de « Comment rester zen face au cancer »

    • Merci à toi Daniel pour la puissance de ton message.
      Ravie de t’avoir ouvert les portes de mon blog : tu y seras toujours le bienvenu …
      A très vite
      Pascale

  1. Ping : Peut-on rester zen face au cancer ?

  2. Bonjour Pascale,

    Je suis Daniel qui sème son message chez toi. Et je découvre un nouveau blog avec bonheur sur tous ces sujets qui nous emmènent vers le nouveau monde.

    Daniel,

    Chaque fois que je te lis, je ressens que la portée de ton message va bien au-delà des malades du cancer.

    Réajuster sa vie, reprendre sa vie en mains c’est une question essentielle qui se pose à des tournants de la vie, pour tout le monde.

    A bientôt!

    • Bonjour Carine,
      C’est moi qui suis infiniment reconnaissante envers Daniel d’avoir partagé son message d’espoir avec mes lecteurs.
      😉

  3. Bonjour Daniel et Pascale,

    Super, mais je constate dans ton approche que ce n’est pas le cancer qui t’a éveillé, tu étais déjà le créateur et l’acteur de ta vie, mais coupé de la source, de l’essenciel peut être ?
    J’aimerais te poser, non, je te pose cette question :
    Qu’est-ce qui pour toi est le plus important aujourd’hui ?

    Merci à toi Pascale pour ton acceuil et bon week-end de Pâque à vous

    • Salut Enzo,
      j’étais peut-être créateur de ma vie, mais créateur aussi de mon propre malheur. Ou d’un bonheur incomplet plutôt.
      Ce qui compte pour moi aujourd’hui? L’amour et la passion dans tout ce que j’entreprends, dans tout ce que je vis!
      A très vite l’ami!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *