Il était temps …

Vous est-il déjà arrivé d’aller voir un film sans vous douter que vous ressortiriez de la salle de cinéma ému(e), touché(e), changé(e) ? Comme si le film, par son message, avait bougé quelque chose en vous ; comme si votre regard sur la vie s’était transformé … Ces films sont rares, n’est-ce pas ? Mais voilà, lundi j’ai eu la chance de tomber sur un de ces films …

Le suspense est à son comble et j’ose espérer que vous vous demandez de quel film je parle ! Il était temps ! Oui c’est bien le titre du film de Richard Curtis : il était temps. Laissez-moi vous conter en quoi ce film m’a profondément touché …

C’est l’histoire d’un jeune homme dont le père garde un secret étonnant concernant la lignée des hommes de la famille. À ses 21 ans, le fils se voit dévoiler ce fameux secret par son père : tous les hommes de la famille ont le pouvoir de voyager dans le temps, plus précisément de revenir en arrière à n’importe quel moment du passé : pour cela il leur suffit de s’isoler dans un coin tranquille (placard), de fermer les poings et de penser au moment, au lieu, où ils souhaitent revenir.

Autant vous dire que c’est fort pratique lorsque vous souhaitez changer une situation, ses conséquences et les résultats que vous obtenez.

Le héros apprend à utiliser ce don et à en tirer de nombreux bénéfices ; à réparer, à modifier son comportement pour obtenir des résultats différents. Il comprend aussi qu’en changeant un seul détail d’une situation, tout l’avenir s’en trouve transformé et parfois au-delà de ce qu’il imaginait.

Son père lui explique que lui, choisissait de vivre chaque journée deux fois. Une première fois en la vivant « normalement » et une deuxième fois en prêtant attention à profiter de chaque instant, à s’amuser, à rire …

Je ne vous raconterai pas toutes les étapes du film car j’espère que vous aurez envie de le découvrir au cinéma, de vous offrir ou d’offrir le DVD.

Cependant, à la fin, le héros après avoir suivi les conseils de son père et vécu chaque journée deux fois, décide de profiter pleinement de la vie des la première journée et de ne plus retourner en arrière.

Il réalise qu’il a le pouvoir de vivre intensément, en profitant de chaque instant de bonheur, simplement, sans avoir besoin de vivre les situations deux fois. Tout dépend du regard qu’il porte sur les événements, sur la vie ; de sa décision de vivre les situations, même les plus banales, les moins passionnantes, intensément, en conscience, en y ajoutant de la joie, de la légèreté, du plaisir. Tout est question d’intention …

J’ai déjà écrit sur la vision du monde, sur l’importance de changer notre regard sur les choses, sur les situations, sur les autres car on peut pas changer le monde ! Mais je dois avouer que ce film a touché quelque chose de plus profond en moi. J’en suis ressortie pleine de joie, d’optimisme, d’envie de vivre plus intensément ; d’arrêter les râleries inutiles, les plaintes, pour alléger mon quotidien et vivre en conscience tous ces petits moments de bonheur qui composent une journée et que nous ne voyons même plus lorsque nous vivons à 100 à l’heure.

Je n’ai pas ce don de revenir en arrière pour changer les événements mais j’ai le pouvoir de décider de vivre intensément, de créer mon bonheur, de profiter, d’aimer …

Tout est à ma portée. Je choisis de porter mon regard sur ce qui est important pour moi et d’être créatrice de ma vie ! Quel magnifique pouvoir

Avez-vous vu ce film ? Quel sont les films qui ont fait sens au cours de votre vie et pourquoi ?

Votre avis est important pour moi. Au plaisir de vous lire …

4 réflexions au sujet de « Il était temps … »

  1. Coucou Pascale,
    Je n’ai pas vu ce film et je n’ai pas de titre sous la main, mais il m’arrive aussi d’être transportée et transformée après avoir vu un film. Ce sont souvent des films d’apprentissage, d’initiation.
    bel article !
    Bises et à tout bientôt 😉

  2. coucou

    me revoilou 🙂

    certains films sont jubilatoires , comme Matrix ou initiatiques, comme le Seigneur des anneaux. D’autres m’ont marqué par leur poésie, comme Tigres et Dragons.
    Pour le côté bascule du sens de la vie, c’est plutôt les bouquins
    bises
    Phil

  3. hello Miss
    en réponse à ta question :
    « Dogville » est un film qui m’a marqué, par sa mise en scène minimaliste et le drame maximaliste de la manipulation et de l’abus de pouvoir ; par la mise en scène du bourreau dans l’inconscient collectif et sa relation à la victime……
    à voir……..Non pour se détendre mais pour penser l’impensable de ces agressions commises et visibles aux yeux de tous………. dans la plus grande indifférence. .. à bien tôt …….bonnes fêtes à toi ………(ton blog est efficace 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *