L’art de choisir pour gérer son stress efficacement

Avez-vous déjà remarqué comme les périodes de stress sont très souvent liées à des moments de doutes, d’incertitudes, des moments où nous avons l’impression de subir les événements sans avoir de prise sur eux ? Des moments où nous sommes submergés, dépassés, où nous avons des difficultés à prendre les bonnes décisions, à faire des choix, à aller de l’avant… Et si tout finalement résidait dans l’art de choisir !

Gérer son stress efficacement

Quoi de plus stressant que de ne pas savoir quoi faire, quelle décision prendre, que de rester dans l’inaction et de subir son environnement, ses propres pensées, sans pouvoir agir. Et si la solution se trouvait dans notre capacité à décider, à faire des choix. Ne pas choisir, c’est laisser l’environnement choisir à notre place. C’est rester spectateur de sa vie et renoncer au rôle d’acteur. Choisir, c’est écrire son propre scénario, aller de l’avant, oser se tromper parfois, certes, et s’éloigner de son rôle de victime (du « je subis »).

L’art de choisir

La peur de faire le mauvais choix, de se tromper est bien souvent un frein à notre pouvoir de décision. Choisir implique nécessairement de renoncer. Renoncer peut parfois laisser comme une traînée de regrets, de « et si je passais à côté d’une opportunité », de « et si c’était risqué »… Quoi de pire que de regarder en arrière et de se dire à regrets que c’était l’autre décision qu’il fallait prendre.

Je vais vous avouer quelque chose : j’ai fait un pas de géant en avant lorsque j’ai compris qu’il n’y avait pas d’erreurs ni d’échecs ; il n’y a que des apprentissages ! Facile à dire me direz-vous ! Le jour où j’ai appris de mes « mauvais » choix, de mes soi-disant échecs, j’ai changé mon regard sur ces moments de prise de décision.

L’art de choisir réside donc dans un premier temps dans notre capacité à récolter des informations (cela tombe plutôt bien, ce blog en regorge), à tirer profit de nos expériences et apprentissages.

Dans un deuxième temps, écouter son intuition, sa petite voix intérieure, est une clé à enrichir et à développer. Autant vous dire que pour se relier à son intuition, impossible de rester dans des émotions négatives telles que la colère, la peur, la haine ou encore la jalousie. Toutes ces émotions nous éloignent de notre intuition et de notre capacité à faire le bon choix en toute conscience.

Dans un troisième temps, essayer, avancer d’un pas, se tromper, changer son axe et avancer malgré tout est la seule voie pour décider et agir. Attendre le bon moment est également un frein à nos choix et à notre mise en action. Pour tout vous dire, il n’y aura jamais de meilleur moment que celui que vous aurez choisi.

Renoncez à la perfection, mettez vos peurs de côté et écoutez-vous. Vous seul(e) savez ce qui est bon pour vous. Faites-vous confiance et agissez !

Je vous invite dans les commentaires à répondre la question suivante : quelle sera votre prochain choix ?

Une réflexion au sujet de « L’art de choisir pour gérer son stress efficacement »

  1. Bonsoir Pascale

    Ton article tombe à à pic avec ma formation contre la procrastination et la gestion des priorité 🙂

    pour moi , le prochain choix se pose cette fin de semaine : 2 possibilités pour un jour de la semaine prochaine : une séance de sport ou une réunion qui peut m’amener des rencontres intéressantes.

    Je vais laisser reposer 2 jours; écouter ma petite voix, et ensuite décider très vite.

    Bonne fin de semaine

    Phil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *