Le secret de la gestion du temps

Nous courrons tous après le temps. « Je n’ai plus le temps, il faudrait que j’ai plus de temps, j’aimerais bien mais je manque de temps … » Peut-être vous sentez-vous quelque peu concerné(e) voire même beaucoup ? Mais alors quel est le secret de la gestion du temps ?

Je suis sûre que tout comme moi, vous adorez les histoires ; alors laissez-moi vous contez celle des gros cailloux.

Il était une fois un professeur de l’École Nationale d’Administration Publique (ENAP) à qui l’on demanda une intervention sur la planification efficace de son temps, destinée à des représentants de grosses firmes américaines.

Or, on ne lui donna qu’une heure pour transmettre son message ; le professeur leur proposa donc une expérience.

Il sortit de dessous la table un énorme pot de verre de plus de quatre litres qu’il disposa devant lui. Il prit ensuite une dizaine de cailloux gros comme des balles de tennis et les plaça, un à un, dans le grand pot. 

Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord, il demanda à son auditoire : « Le pot est-il plein ? »

Tous en choeur, les stagiaires répondirent : « Oui ».

Le professeur renchérit : « Vraiment ? »

Il prit sous la table un sac de gravier, qu’il versa sur les gros cailloux et secoua délicatement le pot afin que le gravier puisse s’infiltrer entre les cailloux.

Le professeur interrogea à nouveau : « Le pot est-il plein ? »

Son auditoire commençant à comprendre, répondit : « Probablement pas ! »

« Bien ! », répondit le professeur.

Il dévoila le sac de sable qui se cachait sous la table et le versa lentement dans le pot afin qu’il se glisse entre les gros cailloux et le gravier.

Il renouvela sa question : « Est-ce que le pot est plein ? »

Les stagiaires répondirent avec beaucoup d’assurance : « Non ! »

« Bien ! », répondit le professeur.

Il saisit alors le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’au bord.

Le professeur fixant son auditoire, demanda : « Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? »

Un des stagiaires répondît : « Cela prouve que lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous et plus de choses à faire. »

« Et bien non » rétorqua le professeur. « Ce n’est pas cela. La grande vérité démontrée par cette fabuleuse expérience est la suivante. Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, il ne sera jamais possible de tous les faire entrer ensuite. »

La salle fut transpercée d’un long silence.

Le professeur ajouta alors :

« Quels sont les gros cailloux dans votre vie ?
Votre santé ? Votre famille ? Vos amis ? Faire ce que vous aimez ? Réaliser vos rêves ? Apprendre ? Défendre une cause ? …

La seule chose à retenir est l’importance de mettre vos gros cailloux en premier dans votre vie, sinon vous prenez le risque de ne pas la réussir ! Si vous donnez la priorité aux  peccadilles (le gravier et le sable), vous remplirez votre vie de peccadilles et vous n’aurez  plus assez de temps précieux à consacrer aux éléments importants de votre vie.

Alors, posez vous la question :
Quels sont les gros cailloux dans ma vie ?
Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot. »

Sur ces paroles, le professeur salua de la main son auditoire et quitta la salle lentement.

Je vous invite à partager avec nous dans les commentaires quels sont les gros cailloux dans votre vie …

Cet article participe à l’évènement interblogueurs organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. S’il vous a plu cliquez ici pour voter pour cet article.

 

2 réflexions au sujet de « Le secret de la gestion du temps »

  1. bonsoir Pascale

    un peu débordé ces temps-ci 😉 .. j’espère que très bientôt tu nous mettras tes articles aussi en podcast … pour me permettre de les écouter .

    cette parabole est toujours d’actualité et on devrait la relire au moins une fois par an. Car combien de fois nous oublions de mettre les grosse pierres en premier ….
    Merci de me la rappeler
    au plaisir de te lire bientôt
    Phil

    • Bonsoir Phil,
      Oui, un débordée en ce moment, tu commences à bien me connaître ; et du coup je prête attention à mettre mes gros cailloux en premier ! Merci pour ta présence …
      Pascale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *