Rester zen en prenant de la hauteur

Avez-vous déjà remarqué que tout est toujours question de point de vue ? De regard sur les évènements, sur la vie ? Voici de quoi vous en convaincre …

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui conditionne et détermine notre regard sur les évènements, sur la vie, sur les autres, sur soi … ? Et comment expliquer que lors d’une même situation, au même moment, avec les mêmes protagonistes, nous n’avons pas la même vision, analyse et interprétation que notre voisin ?

Et oui, notre vision du monde découle de nos états internes ! Mais qu’est-ce qu’un état interne me direz-vous ? Et bien, c’est la somme de nos émotions, de nos humeurs, de nos ressentis, de nos états d’esprit.

Oui mais alors, notre état interne, lui, de quoi dépend-il ?

  1. De nos pensées.
    Vous vous levez le matin, du mauvais pied, et commencez à penser que cette journée se présente mal, que vous êtes sûr(e) que tout va aller de travers ; et effectivement, comme pour vous donner raison, le soir vous constatez que cette journée a été « horrible ». Nos pensées ont le pouvoir d’assombrir notre journée comme de l’embellir …
     
  2. De notre environnement 
    La météo, l’endroit où nous nous trouvons, les personnes qui nous entourent, la qualité de la relation que nous entretenons avec ces personnes, ont une forte influence sur nos états internes.
     
  3. De notre corps
    Notre état physique (douleurs, tensions …), notre niveau d’énergie, notre attitude corporelle, notre posture déterminent également notre état interne. Il n’est pas chose aisée d’être positif et dynamique lorsque nous sommes fatigués, en proie à de fortes douleurs …

Je vous propose d’expérimenter et de ressentir maintenant à quel point ce dont nous venons de parler est vrai.

Mettez-vous debout, les yeux fermés et visualisez maintenant une montagne devant vous. Pour arriver au sommet de cette montagne, vous constatez qu’il y a plus de mille marches. Portez alors votre attention sur le point qui se trouve au niveau de votre sternum, et en vous grandissant, montez ce point vers le haut, tirez vos épaules vers l’arrière, souriez et regardez à nouveau cette montagne. Votre objectif est de grimper au sommet de cette montagne, de gravir ces mille marches. Vous êtes en bas des marches, comment vous sentez-vous ? Vous sentez-vous capable de réussir, facilement, en toute confiance ?
A présent, descendez le point au niveau du sternum, rentrez vos épaules vers l’avant, courbez votre dos et effacez le sourire sur votre visage. Vous êtes devant la première marche, quel est à présent votre ressenti ? Votre objectif vous parait-il réalisable et atteignable ? Plus dur, n’est-ce pas ?

Rappelez-vous, lorsqu’une situation prochaine que vous appréhendez se présentera à vous, prenez de la hauteur !

Je vous invite à répondre à la question suivante dans les commentaires :

Dans quelles situations avez-vous déjà ressenti l’impact de votre état interne sur votre vision de la vie ?

3 réflexions au sujet de « Rester zen en prenant de la hauteur »

  1. Ping : L'éloge de la paresse pour rester zen | %

  2. Ping : Il était temps | %

  3. Ping : Du cercle vicieux au cercle vertueux ... | %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *