Une technique infaillible pour rester zen

Aujourd’hui, je vous délivre une technique simple et terriblement efficace pour vous préparer avant une situation stressante, que ce soit un oral d’examen, un entretien important, une réunion, un moment que vous appréhendez, voire même que vous redoutez …

Vous est-il déjà arrivé de stresser avant un oral important, une réunion, un entretien avec votre patron, une discussion qui pourrait être houleuse, ou toute situation inconnue ? Connaissez-vous les mains moites, la gorge qui se serre, le coeur qui bat plus fort, plus vite … ?

Dans ces moments-là, nos pensées ont tendances à devenir confuses, nous perdons nos moyens et notre capacité à accéder à toutes nos ressources intérieures. Dommage, non ?

Rester zen dans ces moments-là est-il alors impossible ?

Et bien pas du tout ! Vous avez toutes les ressources en vous pour rester zen et demeurer imperturbable face à toutes ces situations que vous appréhendez. La technique que je vais vous présenter consiste justement à vous permettre de devenir solide et en pleine possession de vos moyens en toutes situations. Belle perspective, ne trouvez-vous pas ?

Voici cette technique pour rester zen : l’enracinement.

Prévoyez de disposer de 2 mn environ pour réaliser cette technique. Mettez-vous debout, les pieds écartés de la largeur de vos épaules. Fermez les yeux et placez votre attention sur votre respiration. A chaque inspiration et expiration, relâchez un peu plus les tensions et crispations présentes en vous ; focalisez maintenant votre attention sous votre nombril, au niveau du hara et prenez conscience de votre énergie vitale. En visualisation, laissez descendre cette énergie dans vos jambes, jusqu’à vos deux pieds. Visualisez que cette énergie qui descend s’enfonce dans le sol, dans la terre, comme si deux grosses racines sortaient de chacun de vos pieds. Vous êtes maintenant tel un chêne immense dont le tronc est votre corps, avec des racines profondément ancrées dans la terre, puissantes et qui vous permettent d’être indéracinable, imperturbable, parfaitement centré et ancré dans le présent. Vous êtes en parfaite possession de vos capacités et même la plus grosse des tempêtes ne pourrait venir perturber votre calme et votre assurance.

Cette technique est simple et mérite que vous la repreniez plusieurs fois afin d’affiner votre visualisation et votre sensation de stabilité et de solidité.

Je vous invite à l’expérimenter la prochaine fois que vous aurez à affronter une situation de stress. Venez partager avec nous votre ressenti, les bénéfices de cette pratique et aussi les situations dans lesquelles elle vous a permis de gérer votre stress.

Au plaisir de vous lire …

5 réflexions au sujet de « Une technique infaillible pour rester zen »

  1. Hello Pascale

    je confirme , très bonne technique, je l’ai apprise dans mes cours d’aïkido , où le prof nous faisait également faire cela pour travailler sur l’énergie .

    je n’avais pas pensé au début à l’appliquer en situation de stress, et puis , un jour, c’est venu , comme ça , et , OH , surprise, pffft, plus de montée de stress

    a bientôt et merci pour ce rappel bien utile

    Phil

  2. Excellente technique pour faire descendre les pointes de stress avant d’entrer en scène. Je l’utilise souvent avant de parler devant des salles pleines de monde. Surtout que je dois le faire en anglais et que ce n’est pas ma langue maternelle, donc c’est plus facile d’être déstabilisé.

    En m’enracinant, j’arrive à 100% de mes capacités et les choses se déroulent bien en général 🙂

    Merci pour cet article

  3. Hello Pascale,

    J’aime la simplicité de cette pratique, réalisable facilement avec des enfants!

    Je trouve, en cas de stress, qu’il est bon d’avoir quelqu’un comme guide pour appliquer cette technique. Moi j’aime bien avoir un guide…

    A bientôt!

    🙂

  4. Bonjour pascale,

    Oui moi aussi je connais et j’ai fais de l’AÏkido aussi Phil, c’est l’art zen par excellence.
    En tous cas tu as raison de souligner Pascale que pour obtenir de bons résultats il faut pratiquer.
    Comme on dit ; « Ce n’est pas toi qui fait le chemin, c’est le chemin qui te fait »

    @ bientôt

  5. Bonjour Pascale,
    j’ai appris cette technique en feuilletant un livre sur l’ancrage il n’y a pas si longtemps. C’est dommage que je l’ai connue si tard parce qu’elle m’aurait bien aidé à être plus à l’aise devant des amphis d’étudiants.
    Je n’ai pas encore eu l’occasion de la pratiquer, mais s’il m’arrive à nouveau de aprler devant des salles pleines de monde moi aussi, j’essaierais c’est sûr!
    Je suppose que pour être encore plus efficace, il faut être connecté en haut aussi et pas seulement en bas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *